Education des enfants, fardeau, ou pas ?

Est-ce que les relations au sein de votre famille sont trop souvent tendues et teintées de querelles et d’impatience ? Vous aimeriez changer ça parce que ce n’est vraiment pas ce que vous espériez pour votre famille ?

Qui de nous en tant que parent ne s’est pas poser la question, quoi faire devant son enfant en pleure ou en crise et essayer de garder son calme pour ne pas aggraver la situation ?

Qui de nous ne s’est pas trouvés en désarroi devant une question de son enfant qu’il n’avait pas prévu d’entendre.

Et pourtant tant de situation peuvent se gérer dans le calme et la sérénité pour peu que l’on prenne conscience que le problème ne vient pas de l’enfant, mais de notre perception de notre relation avec ce dernier.

En effet que pensons-nous de notre progéniture, qu’elle est juste capricieuse et qu’il faut être ferme et autoritaire pour se faire entendre, ou plutôt  permissif pour ne pas la froisser?

Pourtant que de fois nous l’avons été, mais  rien n’y fait.

Heureusement que des solutions existent, et qui permettent une éducation bienveillante, appelée aussi éducation positive, il s’agit d‘une éducation basée sur l’empathie et le respect de l’enfant, axée sur l’attitude du parent vis-à-vis de l’enfant.

Cette manière d’éduquer s’oppose à toute forme de violence et s’appuie sur des principes simples tels que “préserver l’intégrité de l’enfant et le considérer comme un être humain à part entière, afin qu’il existe tel qu’il est, lui donner le droit de ressentir des émotions et de les exprimer comme bon lui semble”,

c’est ce qu’explique Stephan Valentin, docteur en psychologie et spécialiste de la petite enfance. Il ajoute que le parent doit “prendre en compte les besoins de l’enfant comme on prend en compte ceux de tous les membres de la famille”.

 

Vous avez une question, une suggestion ?

N'hésitez pas à me contacter